Aller au contenu

Glossaire de FloraQuebeca

Cellule haploïde issue d'une division méiotique et constituant une conidie.
Stèle à xylème central entouré d'un anneau de phloème, médullé ou non.
Ayant la moitié du nombre usuel d'étamines.
Ayant un périanthe ou une androcée à un seul verticille.
Qualifie une androcée à un seul verticille d'étamines, à la suite de l'avortement d'un des deux verticilles qu'on retrouve habituellement chez les Angiospermes à fleurs cycliques.
Dont les étamines égalent en nombre les divisions de la corolle.
Pollen dont les vésicules et le corps du grain forment trois cercles croisés dans la région des pôles.
Crampon de fixation de végétaux sans absorption de nourriture.
Forme de géitonogamie dans laquelle les fleurs se touchent l'une à l'autre.
Tendance d'une plante de diriger sa croissance en fonction d'un contact physique venant de l'environnement.
Pore de forme allongé ou rond situé à la face ventrale d'une spore.
En forme de fer de hallebarde, avec à la base deux lobes étalés horizontalement.
Voir hasté.
Voir hasté.
Prolongement plat et souvent triangulaire de la surface supérieure du pétiole d'une feuille de palmier à son point de jonction avec le limbe.
Champ cultivé par l'abattage et le feu.
Voir haustorium.
Voir haustorium
Rameau spécial d'un hyphe fongique, adapté à l'absorption de la nourriture, et qui pénètre souvent dans les cellules de l'hôte vivant.
Petite excroissance de la tige ou des racines de certaines plantes parasites, fixée dans les tissus de l'hôte pour absorber les substances élaborées par ce dernier.
Pied de l'embryon des Fougères.
À corolles velues.
À fruits chargés de duvet.
Se dit d'une plante qui a ses rameaux pubescents.
À pistil ou ovaire pubescent.
À pétales chargés de duvet.
À stipe velu.
Se dit d'une plante dont la feuille est composée d'une cinquantaine de paires de folioles.
Se dit d'une feuille composée de cinquante paires de folioles.
Se dit d'une feuille composée de cinquante paires de folioles.
Qui ressemble au lierre.
À feuilles de lierre.
Se dit d'une plante adaptée au climat subpolaire.
Caractérisant ou relatif au genre Helianthus.
Matière colorante jaune des fleurs d'Immortelle (Helichrysum), fixée dans le jeune âge sur le plasma, et plus tard sur les membranes.
Torsion qui devient habituellement évidente à un stade avancé de la vie de la plante.
Qui a une ligne circulaire oblique traversant un objet.
Qualifie une inflorescence cymeuse unipare (monochasium) où les axes successifs alternent de chaque côté de la tige principale.
Qualifie des organes de préhension disposés en crochet.
Chez les angiospermes, qualifie un type d'endosperme qui s'insère entre les endospermes nucléaire et cellulaire au cours de l'embryogénèse.
Fruit dont les carpelles sont arrangés en spirale.
Qui fuit le soleil.
Qualifie une plante ou un groupement végétal vivant à peu près exclusivement en pleine lumière.
Qui fuit la lumière solaire.
Plante héliophile, qui ne peut vivre que sous la lumière directe du soleil.
Population de Ache inondée (Apium inundatum), espèce aquatique qui prospère dans des marais tourbeux ou même des fossés.
Qui regarde le soleil.
Mouvement d'orientation d'un organisme en direction du soleil.
Fait qu'un végétal se déplace vers le soleil ou une source de lumière ou dans une direction exactement inverse.