Aller au contenu

Glossaire de FloraQuebeca

Produisant des spores dans des réceptacles fermés, qui s'ouvrent pour les disperser.
Fruit autocarpien, non symétrique, souvent ligneux, déhiscent d'un côté, presque toujours uniloculaire, à loges monospermes ou dispermes.
N'ayant complété que partiellement l'échange entre les gènes mâles et femelles de plantes ou de fleurs différentes lors de la fécondation.
Se dit d'une plante dont le calice enveloppe une fleur mâle, une fleur femelle et une fleur hermaphrodite.
Caractère des plantes hémiologames.
Voir hémiologame.
Plante verte parasite sur les racines d'autres plantes.
Plante parthénogénétique ayant soit un embryon ou un albumen, mais pas les deux.
disposition des fleurs terminales chez les Lamiacées qui sont symétriques par rapport à deux plans rectangulaires sans être actinomorphes
État des fleurs terminales des Lamiacées qui sont symétriques par rapport à deux plans rectangulaires, sans être actinomorphes.
Qui a des fleurs péloriques mais presque régulières.
Plantule dont les cotylédons sont divisés partiellement, de sorte qu'il paraît y en avoir cinq.
Se dit d'une fleur adaptée aux pollinisateurs d'un niveau de spécialisation intermédiaire.
Segment hypothétique d'un carpelle.
Se dit d'une feuille linéaire ou cunéiforme possédant un apex tronqué.
Carpelles formés par des feuilles modifiées.
Plante saprophyte possédant cependant un appareil chlorophyllien.
Se dit d'une fleur dont les pièces du périanthe ont une disposition spiralée tandis que les pièces reproductrices sont verticillées.
Se dit d'un fruit composé de carpelles partiellement soudées.
Condition par laquelle des plantules ont des cotylédons partiellement fusionnés ensemble ou avec un autre organe.
Se dit d'un calice adhérent à moitié avec l'ovaire.
Se dit d'une indusie ayant la forme d'une soucoupe ou d'un éventail peu profond, entourant en partie ou totalement le sore chez certaines espèces de Cyathéacées.
Dont les deux cotylédons sont fendus en deux.
Dont un cotylédon est fendu et l'autre normal.
Anomalie des plantules dicotylédones qui ont deux cotylédons fendus ou trois cotylédons dont un est fendu en deux plus ou moins complètement.
Anomalie des plantules dicotylédones qui ont un cotylédon normal et un autre plus ou moins complètement fendu en deux.
Qualifie des plantules ayant un verticille de trois cotylédons et une paire de feuilles primaires.
Ayant des fleurs modérément adaptées aux insectes pollinisateurs.
Ayant des fleurs spécialisées à certains insectes récoltant le miel.
Voir amphitrope.
Type de plante partiellement adaptée à des conditions de sol pauvre et bien drainé et qui persiste grâce aux apports réguliers d'air humide, surtout en région montagneuse.
Catégorie de plantes semi-ligneuses où, seule, la base de la tige épigée aérienne est pérenne.
Cellule ou encore organisme ne possédant qu'un gène unique dans un génome diploïde.
Dont les fleurs sont de couleur rouge-sang.
Qui a les feuilles composées de onze folioles.
À sept pistils.
Ordre des classes du système Linné dans lequel il place les plantes à corolle pourvues de sept pistils ou sept stigmates sans style.
Dont les fleurs sont disposées en verticilles de sept.
À sept parties (mères).
Se dit d'une fleur hermaphrodite à sept étamines égales, libres entre elle et d'avec le style.
Classe du système sexuel de Linné, qui renferme les plantes dont la fleur a sept étamines.
À sept étamines.
Dont la corolle se compose de sept pétales.
À sept folioles.
Voir heptanthéré
À sept sépales.
Voir heptanthéré.
À sept rangs.
Formation ou communauté végétale composée de plantes herbacées sans distinction au genre ou à l'espèce.
Caractérise une plante vasculaire peu lignifiée, à cycle de vie court, en général annuel.