Aller au contenu

Glossaire de FloraQuebeca

Présence d'éléments anatomiques, en eux-mêmes normaux, en des points de l'organisme où ils n'existent pas normalement.
Ayant les poils, filaments, cils de forme ou d'implantation différente.
À poils dissemblables.
Ayant des styles de trois longueurs distinctes.
Condition existant lorsque des styles de trois longueurs différentes existent dans les mêmes plantes.
Se dit d'un embryon qui est orienté dans le sens inverse de la graine qui le renferme.
Voir amphitrope.
Qui ne peut pas synthétiser par lui-même les éléments constituants des substances organiques dont il se nourrit.
Espèce chez laquelle il y a plusieurs éléments de forme d'une même origine ou nature d'organe.
Voir hétérotype.
Se dit de la première division méiotique d'une cellule reproductive.
Se dit des fruits dont les valves sont dissemblables.
Organe superficiel à la surface de certaines graines.
voir hybridation
Qui n'est pas de race pure.
Qui n'est pas de race pure.
Exprime la fréquence des hétérozygotes à un moment donné en fonction de leur fréquence dans la population de base.
Forêt où prédomine le hêtre.
Qui porte six épines.
Formé de six coques.
Formé de six coques.
Paraissant avoir six cotylédons, à cause de la division des deux cotylédons normaux.
Arrangé en six verticilles.
À six styles.
Formé de six écailles.
se dit d'une plante dont les corolles renferment six étamines.
État des fleurs hermaphrodites à six étamines égales, libres entre elles et d'avec le style.
État des plantes à six étamines réunies.
À six pétales.
à six pétales
Cellule qui possède 6n chromosomes.
se dit d'une capsule munie de six appendices aux angles.
À six graines.
À six spores.
À six étamines libres.
Bourgeon bouturant qui se détache de certaines plantes aquatiques, passe l'hiver a l'état de repos, et se développe au printemps suivant en une nouvelle plante.
Toute partie servant à envelopper les jeunes pousses pour les protéger du froid.
Toute partie de la plante destinée à assurer sa survie au cours de conditions climatiques extrêmes, particulièrement le froid hivernal.
Qui pousse, fleurit, fructifie en hiver.
Forêt tropicale caducifoliée dont les feuilles tombent lors de la saison sèche, donc souvent durant une période pouvant être considérée comme hivernale.
Forêt tropophile dont les feuilles tombent lors de la saison sèche, c'est-à-dire à l'hivernage sous les tropiques.
Qui se rapporte au hile, ou qui est situé au niveau du hile.
Espèce de cicatrice que porte une graine suite à la rupture du funicule.
Cicatrice sur une graine qui indique son point d'attache à l'ovaire chez les Angiospermes ou au mégasporophylle (ou macrosporophylle) chez les Gymnospermes.
On appelle également hile le point originel des dépôts concentriques d'amidon au niveau d'un amyloplaste dans une cellule.
Terme qui s'applique aux grains de pollen et aux spores qui ont une aperture arrondie située au pôle proximal.
Qualifie un grain de pollen ou une spore qui possède un hile.
Ayant un hile à sa surface.
Tégument interne d'une graine.
Voir endosperme.