Aller au contenu

Glossaire de FloraQuebeca

En forme de fève.
Spore polaire possédant deux faces dont l'une est dirigée vers l'extérieur (face distale), l'autre vers l'intérieur (face proximale, c'est-à-dire vers le centre d'une tétrade).
Série d'une association climacique caractérisée par l'absence des espèces dominantes, les codominantes bénéficiant de conditions préférentielles.
Physionomie particulière d'une communauté végétale due à la dominance locale d'une espèce.
Masse d'une graine nettoyée exprimé comme un pourcentage du poids des fruits frais desquels les graines étaient extraites.
Pourcentage du nombre des graines (ou spores, ou grains de pollen) qui germent dans un échantillon donné, sans qu'il soit fixé de délais.
Qui concerne la fagne, i.e. les petits marais situés aux endroits les plus élevés dans les Ardennes en particulier.
Dans les Ardennes, petit marais situé aux endroits les plus élevés.
Ensemble de menues branches liées en faisceau et destinées généralement à faire du feu.
Fruit du Hêtre (Fagus), constitué d'une cupule ovale, un peu pointue, à quatre côtés, provenant de pièces involucrales, hérissée de pointes molles.
Ensemble d'étamines ou autres pièces ou organes soudés ensemble.
Ensemble d'éléments conducteurs de sève brute (xylème) et élaborée (phloème), disposés dans une tige, un pétiole, ou un pédoncule.
Faisceau d'une fleur mâle se formant pendant l'allongement des sépales et prenant naissance sur les mamelons staminaux.
À feuilles en faucille.
En forme de faux.
Qui a la forme d'une lame de faux ou de faucille.
Voir falciforme.
Désigne une unité de classement regroupant des genres ayant des caractères morphologiques communs.
Amollissement des rameaux, des feuilles, des fleurs, qui deviennent pendants par évaporation de l'eau.
Voir flétri
Détruire la fraîcheur.
Poudre résultant du bryage de graines de céréales ou de divers végétaux.
Nom désuet donné au pollen.
Qui possède un albumen amylacé.
Disposé en fascicule, en une bande aplatie comme certaines tiges.
Anomalie morphologique consistant en un élargissement et un aplatissement des tiges ou des inflorescences qui se disposent en éventail.
Concrescence tératologique de deux axes, foliacés ou florifères qui sont réunis en une lame plus ou moins aplatie, et portant souvent des feuilles déformées et plus ou moins irrégulièrement disposées.
Anomalie par laquelle les branches, les rameaux, les pédoncules s'aplatissent au lieu de conserver leur forme cylindrique, ou sont pourvus d'un plus grand nombre d'appendices que dans l'état normal.
Cyme contractée dans laquelle les axes conservent une certaine longueur et une disposition irrégulière.
Réuni en faisceau.
Se dit d'un organe qui porte des bandes droites ou ondulées transversales.
Rameau atteint de fasciation, disposition anormalement aplatie dans des structures végétales.
Se dit des rameaux qui sont rapprochés et dressés.
Opération de fauchage des végétaux qui bordent les cours d'eau, afin de garantir le bon écoulement des eaux, d'éviter l'étouffement de la rivière lié aux problèmes d'oxygène et aux excès de matières organiques.
Désigne soit l'époque où l'on fauche, le produit du fauchage ou la prairie fauchée.
Situé dans la gorge ou la bouche du tube du périanthe.
Cyme unipare scorpoïde ou hélicoïde
Fosse où l'on fait le charbon et terrain en forêt occupé par une ancienne charbonnière où poussent des bouleaux, des trembles.
Voir arille micropylaire
Fruit charnu semblable à une baie, mais dont la chair provient en partie du développement du réceptacle floral.
Au niveau de certains ovaires, cloison qui apparaît assez tardivement en travers d'une loge ovarienne et ne correspond donc pas à une séparation classique, conséquence des soudures initiales de carpelles entre eux.
Fruit semblable à une noix, dont la partie inférieure du périanthe, persistante, devient charnue.
Corps charnu renfermant un noyau.
Apparence de germination dans une graine morte, due au gonflement de l'embryon lorsqu'il absorbe de l'eau.
Voir cyme hélicoïde, bostryx.
Chez certaines fougères, indusie formée par la marge repliée du limbe et non par une excroissance de l'épiderme.
Loge qui, dans un ovaire, ne renferme pas de graine.
Variation due à une pollinisation incontrôlée, amenant un retour à des types indérisables ou primitifs.
Embryons simples d'origine zygotique (ou apogamique) qui se sont développés mais dont chacun est localisé dans un sac embryonnaire séparé à l'intérieur de ovule.
Type de fruit incorporant des parties de la fleur ou de l'inflorescence autres qu'un carpelle ou qu'un pistil.