Aller au contenu

Réserve de biodiversité Michael-Dunn

 

[Mise à jour du lieu de ralliement (2015/07/26)]

La réserve de biodiversité projetée de Michael-Dunn est située sur la rive Est du lac Memphrémagog en Estrie. Elle abrite une belle diversité de peuplements forestiers feuillus, mixtes et résineux typiques du Québec méridional. La visite estivale de la réserve se veut surtout une visite de découverte de la flore forestière et riveraine du Québec méridional. À noter que nous n’emprunterons pas nécessairement de sentiers pédestres bien définis alors prévoir des bons souliers de marche, des pantalons longs, du chasse-moustique et de l’eau (notamment). Amenez votre lunch et des vêtements adaptés à la météo locale! Il n’y a pas d’abri/cabanon sur le lieu, à ma connaissance.

Le point de ralliement aura lieu à l’endroit  marqué sur le plan de localisation. Il s’agit du stationnement du Centre d’Action bénévole Rediker à Beebe (Stanstead), au 112 rue Principale, Stanstead, afin de covoiturer ensuite vers la réserve. L’heure de rencontre est à 8h30 AM. Le début de la randonnée de découverte se fera à 9h00 AM. Le retour aux véhicules est prévu pour 15h00 environ.

Il s’agit d’une occasion unique de visiter la future réserve de biodiversité, qui présente plus de 1 km de rive sur le lac Memphrémagog, du côté canadien seulement!

1) Une pré-inscription auprès d’Olivier Deshaies est obligatoire

2) Le nombre de participants maximum sera limité (autour de 20-25 probablement). Premier inscrit, premier servi!

Organisateur : Olivier Deshaies

Pour plus d’information : olivier.deshaies@coop-ecologie.com

Audrey Lachance
Responsable du comité Flore québécoise pour l’est du Québec

 

[N.D.L.R.] Si la météo le permet, il y a tout près de là une plage publique au parc Weir Memorial (chemin Cedarville, Ogden – [45.0236, -72.2155]), un des rares accès possibles au lac Memphrémagog, gratuit en plus! Il est possible de pique-niquer sur place. La gratuité des lieux est dû aux dernières volontés de la famille Weir. Robert Stanley Weir, juge et poète, a été entre autre auteur d’une des premières versions anglaises de hymne canadien.